Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Film - Page 3

  • PETIT PAYSAN : PALPITANT

     
    Dans ce thriller les deux pieds dans la boue, le héros (Swann Arlaud) joue autant sa vie que celle de ses bovidés. Pyramides Films

    Petit Paysan, d’Hubert Charuel. Pour son premier long métrage, le cinéaste plonge dans la rudesse d’un univers paysan qu’il connaît bien. En empruntant les codes du thriller, il accouche d’une œuvre originale à la fois palpitante et tendre.

    Lire la suite

  • LE JEUNE KARL MARX

    Jeune Karl Marx3.jpegFilm de Raoul Peck

    Avec August Diehl, Stefan Konarske, Vicky Krieps

    1844. De toute part, dans une Europe en ébullition, les ouvriers, premières victimes de la “Révolution industrielle”, cherchent à s'organiser devant un “capital” effréné qui dévore tout sur son passage.
    Karl Marx, journaliste et jeune philosophe de 26 ans, victime de la censure d’une Allemagne répressive, s’exile à Paris avec sa femme Jenny où ils vont faire une rencontre décisive : Friedrich Engels, fils révolté d’un riche industriel Allemand.
    Intelligents, audacieux et téméraires, ces trois jeunes gens décident que “les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde, alors que le but est de le changer". Entre parties d'échecs endiablées, nuits d'ivresse et débats passionnés, ils rédigent fiévreusement ce qui deviendra la “bible” des révoltes ouvrières en Europe : “Le manifeste du Parti Communiste”, publié en 1848, une œuvre révolutionnaire sans précédent.

    Lire la suite

  • L’agitprop d’Act Up mise en scène et en drame

    En mai dernier, la Croisette vibrait au rythme des “120 battements par minute” du cinéaste Robin Campillo, film-cri de rage sur l’émergence du mouvement anti-sida Act Up. Le retour du cinéma politique avec un drame brûlant.

    Cent-vingt battements par minutes, c’est le tempo de la house-music. Cette musique de danse funky a peu à peu remplacé le disco dans les années 1980. Elle fut emblématique de la mouvance gay, caractérisée par son insouciance festive et son hédonisme flamboyant, qui fut foudroyée par l’irruption du sida aux Etats Unis, puis partout dans le monde, à partir de 1981. Une maladie mortelle, taxée (à tort) de “cancer homosexuel” par la société bien-pensante, qui s’efforcera de cacher sous le tapis cette affection honteuse, jusqu’à l’entrée en scène de groupes d’activistes indépendants se dédiant à la lutte contre ce fléau. Notamment Act Up, d’abord aux Etats Unis dès 1987 puis en France à partir de 1989, dont les interventions radicales ressemblaient à ce qu’avait initié Greenpeace dix ans plus tôt dans le domaine de l’écologie.

    Lire la suite

  • La rage ingouvernable des jeunes nationalistes corses

    Sophie Joubert, l'Humanité
    Chaque plan est posé, réfléchi, presque théâtral, pour saisir la complexité et les enjeux du mouvement nationaliste. Pyramide distribution

    Une vie violente Thierry de Peretti France, 1 h 47
    Après les Apaches, Thierry de Peretti filme la violence politique qui a secoué la Corse dans les années 1990. Portrait d’une génération sacrifiée et d’une société minée par les traditions.

    Lire la suite

  • LE CINEMA SOUS L'OCCUPATION

    La défaite de 1940 semblait devoir être fatale à un cinéma français qui avait déjà vu sa production réduite de près de la moitié en 1939. De nombreux acteurs et réalisateurs s'expatrient.

    Jean Renoir, René Clair, Charles Boyer, Jean Gabin, Michèle Morgan rejoignent Julien Duvivier à Hollywood. Jacques Feyder se replie en Suisse. Les Allemands s'installent à Paris et le flot de leurs films envahit les écrans. Goebbels défini la ligne de conduite : "Notre politique en matière de cinéma doit être identique à celle des Etats Unis envers l'Amérique du Nord et du Sud. Nous devons devenir le pouvoir cinématographique dominant sur le Continent Européen.

    Dans la mesure où des films seront produits dans d'autres pays ils devront garder un caractère purement local. Nous avons pour but d'empêcher, autant que possible, la création de toute industrie nationale du Cinéma".

    Lire la suite